@lauthieb/blog
Publié le

Optimiser la performance de votre site web avec les Core Web Vitals đź“Š

1 800 mots9 min–––
vues

La performance d'un site web est cruciale pour garantir une expérience utilisateur exceptionnelle. Dans un monde numérique en constante évolution, il est impératif de comprendre et d'optimiser les Core Web Vitals, qui sont au cœur de l'expérience utilisateur pour votre site web. Cet article explore en profondeur leur signification, leur fonctionnement, leur mesure, leur importance, et comment les optimiser pour offrir une expérience utilisateur de qualité.

Comprendre les Core Web Vitals

Que sont les Core Web Vitals ?

Les Core Web Vitals sont un ensemble de trois métriques clés qui évaluent la performance d'un site web, allant bien au-delà de simples chiffres.

Présentation des Core Web Vitals

Ils nous plongent au cœur de l'expérience utilisateur en scrutant trois aspects fondamentaux :

  1. Largest Contentful Paint (LCP) : il mesure bien plus qu'un simple temps de chargement. LCP indique le temps nécessaire pour que le contenu principal de la page devienne visible, donnant ainsi une indication précieuse sur la première impression que votre site laisse à l'utilisateur.

  2. First Input Delay (FID) : la réactivité d'un site web est cruciale pour l'engagement des utilisateurs. FID évalue le temps entre l'action de l'utilisateur (comme un clic ou une pression sur une touche) et la réponse du site. Un FID court signifie que votre site réagit rapidement aux commandes de l'utilisateur, ce qui est essentiel pour une expérience fluide.

  3. Cumulative Layout Shift (CLS) : une expérience utilisateur sans heurts ne consiste pas uniquement à avoir un site rapide. La stabilité visuelle est tout aussi importante. CLS mesure la quantité de changements inattendus dans la mise en page d'une page web. Un CLS faible garantit que les éléments de la page ne bougent pas brusquement, ce qui pourrait perturber les visiteurs.

Pourquoi sont-ils importants ?

Ces indicateurs ne sont pas simplement des indicateurs techniques ; ils sont essentiels pour plusieurs raisons qui vont au-delĂ  des performances de votre site web :

  • AmĂ©lioration de l'expĂ©rience utilisateur : les utilisateurs sont de plus en plus exigeants, et une expĂ©rience fluide et agrĂ©able est cruciale pour les fidĂ©liser.

  • Impact sur le rĂ©fĂ©rencement (SEO) : les moteurs de recherche prennent en compte ce type d'indicateurs pour classer les sites web. Dans le cas de Google, c'est certain car ils en sont porteurs de cette intiative. Une meilleure performance et expĂ©rience Ă©quivaut Ă  un meilleur classement, ce qui signifie plus de visibilitĂ© et de trafic organique. Un classement Ă©levĂ© dans les rĂ©sultats de recherche est essentiel pour attirer un flux constant de visiteurs qualifiĂ©s.

  • RĂ©duction des taux de rebond : les visiteurs sont plus susceptibles de rester sur votre site s'ils n'ont pas Ă  attendre indĂ©finiment pour que la page se charge ou si la mise en page ne cesse de changer. Un taux de rebond plus faible indique que les visiteurs sont satisfaits de leur expĂ©rience sur votre site et sont plus enclins Ă  explorer davantage de pages.

  • AccessibilitĂ© Ă©largie : des performances web optimales rendent votre site accessible Ă  un public plus large, y compris ceux qui ont des connexions internet plus lentes ou utilisent des dispositifs moins puissants. Cela Ă©largit votre base d'utilisateurs potentiels.

Comment mesurer les Core Web Vitals ?

Pour mesurer les Core Web Vitals de votre site web, vous avez à votre disposition plusieurs outils gratuits, offrant une vision détaillée de la performance de votre site. Voici quelques-uns de ces outils :

  • PageSpeed Insights : proposĂ© par Google, cet outil analyse votre site web et fournit des recommandations spĂ©cifiques pour amĂ©liorer les Core Web Vitals. Il vous donne Ă©galement une note globale de performance, ce qui vous permet de suivre l'Ă©volution de votre site au fil du temps.

  • Lighthouse : un autre outil de Google qui effectue un audit complet de la performance de votre site web, y compris les Core Web Vitals. Lighthouse gĂ©nère un rapport dĂ©taillĂ© qui identifie les problèmes spĂ©cifiques Ă  rĂ©soudre pour amĂ©liorer chaque mĂ©trique.

  • Google Search Console : cette plateforme vous permet de suivre rĂ©gulièrement les performances de votre site web, y compris les Core Web Vitals, et vous fournit des informations prĂ©cieuses pour amĂ©liorer votre classement dans les rĂ©sultats de recherche. Vous pouvez surveiller les donnĂ©es sur les Core Web Vitals au fil du temps et observer comment les amĂ©liorations que vous apportez affectent la performance de votre site.

  • Chrome UX Report : le rapport sur l'expĂ©rience utilisateur de Chrome (CrUX) fournit des mesures de l'expĂ©rience utilisateur sur la façon dont les utilisateurs rĂ©els de Chrome dĂ©couvrent des destinations populaires sur le web.

  • web-vitals : Cette librairie modulaire (~1.5K) sert Ă  mesurer toutes les mĂ©triques Web Vitals sur de vrais utilisateurs, d'une manière qui correspond exactement Ă  la façon dont elles sont mesurĂ©es par Chrome et rapportĂ©es Ă  d'autres outils Google.

đź’Ś Cet article vous plait ?

N'hésitez pas à vous abonner à ma newsletter en indiquant votre e-mail ci-dessous 🫶

Comment optimiser les Core Web Vitals ?

Améliorer les Core Web Vitals de votre site web nécessite une approche stratégique et des ajustements précis pour chaque métrique. Voici quelques recommandations pour optimiser chacun des trois aspects :

Optimisation du LCP (Largest Contentful Paint)

  1. Compression des images : réduisez la taille des images sans perte de qualité en utilisant des outils de compression d'images tels que Squoosh, TinyPNG ou ImageOptim. Cela permet de réduire le temps de chargement des images tout en maintenant leur qualité visuelle. Vous pouvez également adopter des formats d'image plus modernes tels que WebP, qui offrent une meilleure compression.

  2. Mise en cache : configurez la mise en cache des ressources statiques sur votre serveur pour que les visiteurs puissent accéder plus rapidement aux éléments fréquemment utilisés. Cela réduit le temps de chargement global de la page. Utilisez des directives d'en-tête HTTP telles que Cache-Control pour contrôler la durée de mise en cache des ressources. Au sujet du cache HTTP, je vous recommande cet excellent talk d'Hubert Sablonnière.

  3. Priorisation des ressources critiques : utilisez l'attribut rel="preload" pour charger en priorité les ressources essentielles nécessaires au rendu initial de la page. Ou bien fetchpriority="high" sur une image importante affichée au-dessus de la ligne de flottaison. Cela garantit que le contenu principal s'affiche rapidement, améliorant ainsi le LCP. Identifiez les ressources critiques en utilisant les outils d'audit de votre site et appliquez le préchargement de manière sélective.

  4. Utilisation de CDN : utilisez un réseau de diffusion de contenu (CDN) pour diffuser vos ressources statiques à partir de serveurs situés à proximité des utilisateurs. Cela réduit la latence et accélère le chargement des éléments, contribuant ainsi à un LCP plus rapide. Les CDN sont particulièrement efficaces pour les sites web à audience mondiale.

  5. Optimisation du serveur : assurez-vous que votre serveur web est configuré de manière optimale pour gérer les requêtes HTTP de manière efficace. Utilisez la compression Gzip ou Brotli pour réduire la taille des réponses du serveur. Configurez la mise en cache du navigateur pour stocker localement les ressources récurrentes.

RĂ©duction du FID (First Input Delay)

  1. Minimisation des scripts bloquants : déplacez les scripts non essentiels vers la fin du document HTML ou chargez-les de manière asynchrone. Cela permet au navigateur de continuer à rendre la page tout en téléchargeant les scripts, réduisant ainsi le FID. Utilisez des techniques de lazy loading pour les scripts qui ne sont pas nécessaires au rendu initial de la page.

  2. Code JavaScript optimisé : révisez et optimisez votre code JavaScript pour éliminer les inefficacités et réduire la charge de travail du navigateur. Utilisez des outils de minification et de regroupement de fichiers pour réduire la taille des scripts. Divisez les scripts volumineux en modules pour un chargement sélectif.

  3. Utilisation de workers et de tâches en arrière-plan : les service workers peuvent être utilisés pour gérer des tâches intensives en CPU en arrière-plan, laissant le thread principal du navigateur plus réactif aux interactions de l'utilisateur. Cela réduit le FID. Vous pouvez également utiliser des web workers pour exécuter des scripts en arrière-plan sans affecter la réactivité de la page.

  4. Préchargement des ressources : utilisez l'élément <link rel="preload"> pour précharger les ressources essentielles dès le début de la navigation. Cela garantit que ces ressources sont disponibles lorsque l'utilisateur interagit avec la page, réduisant ainsi le FID. Identifiez les ressources essentielles en utilisant les rapports de vos outils d'analyse de performance.

  5. Suppression des scripts inutiles : examinez votre site web pour identifier les scripts qui ne sont plus nécessaires. Éliminez ou remplacez les scripts obsolètes par des solutions plus légères. Moins de scripts signifie moins de travail pour le navigateur, ce qui réduit le FID.

Minimisation du CLS (Cumulative Layout Shift)

  1. Définition des dimensions des éléments : spécifiez les dimensions des images et des vidéos dans votre code HTML pour réserver l'espace nécessaire dès le chargement de la page. Cela évite que le contenu ne bouge lorsqu'il se charge, réduisant ainsi le CLS. Utilisez les attributs width et height pour indiquer les dimensions des médias.

  2. Attribution des espaces : utilisez des conteneurs <div> avec des dimensions spécifiées pour réserver l'espace nécessaire pour les éléments dynamiques. Cela empêche les sauts inattendus dans la mise en page lorsque de nouveaux éléments apparaissent. Évitez d'ajouter du contenu au-dessus du contenu existant, car cela peut provoquer des décalages inattendus.

  3. Évitez les publicités intrusives : si votre site affiche des publicités, choisissez des formats publicitaires compatibles avec la mise en page de manière à éviter les décalages de contenu indésirables. Les publicités intrusives sont l'une des principales causes de CLS élevé. Utilisez des formats d'annonces responsives qui s'adaptent aux dimensions disponibles.

  4. Chargement asynchrone des polices web : si vous utilisez des polices web personnalisées, chargez-les de manière asynchrone pour éviter de bloquer le rendu de la page. Utilisez des techniques CSS telles que font-display pour contrôler le comportement de chargement des polices. Assurez-vous que le texte reste lisible pendant le chargement des polices.

Conclusion

En fin de compte, les Core Web Vitals sont cruciaux pour optimiser la performance de votre site web. Comprendre leur impact, les mesurer régulièrement et mettre en œuvre les améliorations nécessaires est essentiel pour garantir que votre site web reste performant. N'oubliez pas que cela n'est pas seulement une démarche technique, c'est aussi un engagement envers vos utilisateurs, leur offrant une expérience en ligne qui les incite à rester, à interagir et à revenir.

N'attendez pas, commencez à optimiser dès maintenant pour atteindre de nouveaux sommets en matière de performance web. L'amélioration constante de votre site web vous permettra de rester compétitif dans un environnement en ligne en constante évolution et d'offrir une expérience utilisateur exceptionnelle qui fidélisera vos visiteurs et renforcera votre présence en ligne.

Si vous avez des questions supplémentaires ou des réactions, n'hésitez pas à commenter cet article.

Ă€ bientĂ´t đź‘‹

Laurent

Partager cet article